État au 26.03.2020

La propagation du Coronavirus CoVid-19 touche la France dans son ensemble. Cette période est avant tout marquée par l'incertitude et la peur. Le gouvernement français a déjà pris d'importantes mesures de sécurité pour limiter les risques dans la vie publique. Par exemple, les événements et spectacles ont été annulés ; de nombreux magasins sont fermés et les heures d'ouverture restreintes. Les infrastructures sportives et de loisirs sont aussi fermées dans tout le pays. Il en va de même pour les clubs d'équitation et les centres équestres, qui sont clos afin de ralentir la propagation du CoVid-19.

Nous souhaitons vous aider en répondant à quelques questions importantes pour les propriétaires de chevaux et les cavaliers :

  1. Que signifie la fermeture des centres équestres au public du fait du CoVid-19 pour un propriétaire de chevaux ?
  2. Quelles sont les précautions à prendre pour ma sécurité et celle de mon cheval ?
  3. Mon cheval peut-il être infecté par le CoVid-19 ?
  4. Un vétérinaire est-il autorisé à se rendre à l'écurie en cas d'urgence pour soigner mon cheval ?
  5. Qu'en est-il de mes inscriptions aux concours : serai-je remboursé de mes frais d'inscription ?
  6. Dans l’état actuel en France, puis-je aller voir mon cheval à l'écurie ?
  7. Puis-je encore faire une promenade avec mon cheval ?

1. Que signifie la fermeture des centres équestres au public du fait du CoVid-19 pour un propriétaire de chevaux ?

La situation a très rapidement évolué ces derniers temps pour les centres équestres en France.

Par son communiqué du dimanche 15 mars 2020, la Fédération Francaise d’Équitation a annoncé la fermeture des structures relatives aux activités équestres en relai de l’interdiction d’accès au public des structures recevant du public. Cette annonce ne s’appliquait pas au personnel des centres équestres, et laissait à la charge du dirigeant du centre l’accès “raisonné” à l’établissement pour les propriétaires d'équidés en pension “afin de maintenir l’entretien et l’activité physique nécessaires au bien-être des poneys et chevaux”.

Suite à l’allocution télévisée du Président de la République sur les mesures encadrant les déplacements et le confinement, par son communiqué du 17 mars à 9h45, la FFE expliquait que les propriétaires de chevaux en pension dans une structure équestre pouvaient encore accéder au centre équestre rendre visite à leur cheval car ils rentraient dans le cas 5 du décret : “Déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.”. Ce communiqué annonçait aussi que les dirigeants et salariés de structures équestres avaient bien le droit de se rendre au centre équestre dans le cadre de “trajets entre le domicile et le ou les lieux d'exercice de l'activité professionnelle”.

Ensuite, le même jour, par son communiqué du 17 mars à 14h, la FFE mettait de plus en plus en doute la possibilité pour les propriétaires de chevaux d’accéder à la structure équestre où réside leur animal : “Si le dirigeant décide de laisser les propriétaires accéder à leur équidés, cela doit répondre à des nécessités absolues concernant le bien-être des poneys et des chevaux.

Mais c’est deux jours plus tard que la situation a changé pour de bon. Par son communiqué du 19 mars 2020, la FFE annonce que “chaque dirigeant d'établissement équestre doit fermer totalement sa structure au public, hormis pour son personnel.. Et précise également que “Le chef d’établissement est « gardien » des équidés qui lui sont confiés et il lui appartient de prendre sous sa seule responsabilité les dispositions nécessaires à leur sauvegarde en cas d’événement exceptionnel.” Bref, les propriétaires de chevaux sont interdits dans les centres équestres pour cause de confinement.

C’est un coup dur pour tous les propriétaires d’équidés en pension dans un centre équestre.

Cela signifie qu’il reste à la charge des salariés du centre équestre en question de prendre en charge l’entretien et les sorties des chevaux en pension. Car ne pas sortir un cheval et le laisser seul dans son box sans déplacement, c’est prendre le risque qu’il se blesse, ou tombe en colique, voire qu’il meure… Le président de la FFE Serge Lecomte en appelait à la solidarité de chacun, en particulier à celle des “dirigeants d’écuries de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la bonne garde des poneys et chevaux dont ils sont gardiens”.

Si vous êtes propriétaire d’un cheval en pension dans un centre équestre, contactez le dirigeant du centre et organisez-vous avec lui pour la prise en charge de votre cheval pendant cette période. Evoquez les sorties journalières, l’alimentation, les soins et l’entretien, et mettez-vous en relation avec le membre du centre équestre qui s’occupera de votre cheval. Nous évoquons dans le paragraphe ci-dessous quelques détails pratiques que vous pouvez organiser.

 

2. Quelles sont les précautions à prendre pour ma sécurité et celle de mon cheval ?

Dans la situation actuelle, il est important de garder son sang froid, comme vous le faîtes au contact des chevaux. Et suite à l’interdiction des propriétaires de chevaux en centre équestre, il est important d’établir un plan de ravitaillement alimentaire.

Coordonnez-vous avec le personnel du centre équestre et vérifiez qu’ils peuvent bien prendre en charge votre cheval, et le déplacer si besoin. En ces temps difficiles et incertains, le soutien mutuel est important, et nécessaire.

Nous vous conseillons de dresser une liste avec tous les contacts importants (vétérinaire, maréchal ferrant, etc.) et les informations concernant votre cheval (particularités de comportement, lors de la monte et de la longe), puis de l'envoyer au personnel de l'écurie ainsi qu'au propriétaire du centre équestre.

Assurez-vous que les médicaments nécessaires ainsi la nourriture de votre cheval sont disponibles dans l'écurie pendant deux semaines, et que le personnel de l'écurie y a bien accès.

 Cheval-dans-une-écurie
Les propriétaires de chevaux ne sont pas autorisés à visiter le centre équestre.

3. Mon cheval peut-il être infecté par le CoVid-19 ?

À ce jour, d’après des études de l'Institut Friedrich-Löffler en Allemagne, le nouveau coronavirus CoVid-19 pourrait avoir été transmis de la chauve-souris à l'homme. Et à l’heure actuelle, il n'y a aucune preuve que le cheval puisse être contaminé par le CoVid-19 ou bien qu'il soit un porteur potentiel.

De plus aucune transmission à l’homme par le cheval, ou au cheval par l’homme, n’a encore éte enregistrée.

Par conséquent, en fonction des connaissances actuelles, il n’y a aucune raison de vous inquiéter que votre cheval transmette le virus à d'autres personnes ou animaux, ni de l’infecter avec le CoVid-19.

Néanmoins, nous vous conseillons de respecter les mesures d'hygiène de base lors de contact avec votre cheval : vous laver les mains avant de le toucher, et aussi après l’avoir touché (avant de rentrer en contact avec un autre cheval ou un autre animal).

Le Coronavirus CoVid-19 fait actuellement l'objet de recherches. L’idéal consiste à continuer à vous tenir informé des nouveaux développements en cours.

4. Un vétérinaire est-il autorisé à se rendre à l'écurie en cas d'urgence pour soigner mon cheval ?

Selon les informations actuelles au 24/03/2020, en référence à l’instruction technique DGAL/SDSPA/2020- du 20/03/2020 de la sous-direction de la santé et de la protection animale au sujet de la “Gestion du Covid 19 - missions vétérinaires dont la continuité doit être assuré”, l’exercice vétérinaire ne fait pas partie des activités interdites par l’arrêté du 14 mars 2020.

Le document stipule que “les activités de soin indispensables aux animaux et ne pouvant pas être reportés” peuvent être considérées comme ne pouvant pas être reportées.

Ce qui signifie que les examens de routine et les traitements non urgents doivent être reportés. En revanche, un vétérinaire peut être appelé à tout moment en cas d'urgence, et pourra entrer dans le centre équestre pour effectuer les traitements nécessaires à votre cheval souffrant.

En cas de souci de santé, appelez votre vétérinaire et expliquez-lui la situation en détail : il pourra statuer pendant l’entretien télephonique sur l’urgence de la condition du cheval et sur le caractère reportable ou non de l’intervention.

Bien entendu, il respectera les mesures d'hygiène définies par le Ministère de la Santé pour se protéger (un mètre minimum entre les personnes, lavage régulier des mains…) et protéger le personnel du centre équestre de l'infection par le CoVid-19.

 

  1. JOKER-MINERAL

    À partir de 19,90 €

    (4,98 € / 1 kg)
  2. Mash Rapid

    À partir de 21,90 €

    (1,46 € / 1 kg)
  3. JOSERA MUESLI AUX HERBES "HERBES ENERGISANTES"

    À partir de 28,90 €

    (1,45 € / 1 kg)
  4. HERBES ET LÉGUMES RACINES

    À partir de 27,90 €

    (1,86 € / 1 kg)

5. Qu'en est-il de mes inscriptions aux concours : serai-je remboursé de mes frais d'inscription ?

Les concours et réunions hippiques ont été annulés en France dès le 17 mars, et jusqu’au 15 avril 2020, pour protéger et contenir le coronavirus. La date de fin de la suspension des courses pourra tout à fait être prolongée en fonction de l’évolution de la pandémie Covid-19 qui touche le pays en ce moment.

Par exemple, la SHF a annoncé le 14 mars que les concours jeunes chevaux et poneys étaient annulés jusqu’à nouvel ordre. Ils précisent que tous les engagements sur ces épreuves seront remboursés.

Renseignez-vous en direct pour en savoir plus sur le remboursement des engagements du concours auquel vous étiez inscrit.

6. Dans l’état actuel en France, puis-je aller voir mon cheval à l'écurie ?

Comme nous l’avons décrit plus haut dans le chapitre 1, chaque dirigeant d'établissement équestre doit fermer totalement sa structure au public, hormis pour son personnel. Donc les centres équestres sont fermés pour tous les visiteurs, y compris pour les propriétaires de chevaux ou de poneys en pension dans l’établissement.

Donc concrètement, non, vous ne pouvez plus aller voir votre cheval à l’écurie.

Assurez-vous bien auprès du personnel de la structure équestre que leurs besoins fondamentaux -tels que les soins, l'entretien et le déplacement- sont bien assurés, pour garantir leur bien-être et leur santé.

Nous vous tiendrons informés, si un nouvel évènement venait rétablir le droit d’accès “raisonné” des propriétaire de chevaux en pension dans un centre équestre.

7. Puis-je encore faire une promenade avec mon cheval ?

Dans le cadre du confinement en France, le Président de la République a annoncé des mesures strictes sur les déplacements et seuls les cas suivants sont encore possibles en France :

-        Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible

-        Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés

-        Se rendre auprès d’un professionnel de santé

-        Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables, ou pour un motif familial impérieux, dûment justifié, à la stricte condition de respecter les gestes barrières

-        Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

Et il faut être muni d’une attestation individuelle, dûment remplie, correspondant au cas de sortie correspondant, pour pouvoir se déplacer.

promenade-avec-cheval
Le promenade avec le cheval n'est pas autorisée.

Aucun cas ne correspondant à la promenade avec le cheval, il n’est tout simplement plus possible de partir en balade avec son cheval. L’exercice physique est défini à titre uniquement “individuel”, autour du domicile. Même un jogging doit être fait autour du pâté de maison, et la Ministre des Sports précisait seulement un ou deux kilomètres, mais pas 10. Prenez votre mal en patience en attendant que les balades équestres soient de nouveau possibles...