En France, les chevaux des centres équestres ont plus tendance à être trop gros que trop maigres, à cause du manque d’exercice ou d’une nourriture trop riche en énergie. 

Cependant, il y a des cas où vous aimeriez que votre cheval ait un peu plus de chair sur les côtes, et reprenne du poids. Certains équidés ne prennent pas un gramme alors qu’ils mangent abondamment !

Alors comment savoir si un cheval est trop maigre ? Pourquoi maigrit-il ou reste-t-il en sous-pondération ? Et que faire pour que votre cheval reprenne du poids ?


Comment savoir si mon cheval est trop maigre ?

En kilogrammes, il est compliqué de donner un chiffre à partir duquel un cheval est considéré comme trop maigre. La race joue un rôle important : un poney d'équitation pèse beaucoup moins lourd qu'un cheval Fjord de taille identique. Pour évaluer au mieux sa condition physique, il faut faire une estimation de son état corporel.

Estimer l’état corporel de son cheval

Il s’agit d’un système qui répertorie et classifie sept sites anatomiques (sept régions du corps du cheval) sur une échelle de 0 à 5. Les teneurs en graisse et en muscles du chignon, du garrot, de la ligne du dos, de la croupe, de l’attache de queue, de l’attache de l’épaule seront évaluées. 5 signifie “obèse” et 4 “gras” alors que 0 signifie “émacié”, 1 “très maigre”, 1.5 “maigre”, 2 “insuffisant”...

Le poids idéal se situe souvent entre 2.5 et 3.5 - selon la race du cheval, sa condition d'entraînement et son âge. Les chevaux de course, arabes et purs-sangs doivent se situer idéalement entre 2 et 2.5 , car ce sont des chevaux minces alors que des chevaux de dressage ou d’obstacle bien musclés doivent être entre 3 et 3.5.

Bon à savoir : il existe aussi un autre système de notation de l’état corporel développé par Hanneke qui va de 1 à 9 (1 pour le cheval émacié, et 9 pour le cheval obèse).

A partir de quand dire qu’un cheval est maigre ?

Un cheval qui se situe en dessous de 2 (sur l’échelle de 0 à 5) est trop maigre et doit absolument prendre du poids. En effet, à 1.5, le cheval est considéré comme maigre : ses apophyses épineuses et ses côtes sont clairement visibles, mais il existe une légère couche de graisse sur ses côtes et sa colonne vertébrale. Les bosses de ses hanches sont saillantes, et l’on peut clairement voir les contours du garrot, des épaules et du cou.

A l’indice 1, le cheval est considéré comme très maigre : les contours de ses os sont encore plus visibles, la couche de graisse n'est présente qu’en quantité très faible.

Avec un indice de 0, vous ne sentez plus du tout de tissu graisseux, les vertèbres lombaire ressortent et des creux profonds sont visibles latéralement à la queue. Il faut alors sonner le signal d’alarme : le cheval est considéré comme émacié, c’est à dire extrêmement maigre.

Conséquences d’un état corporel trop émacié

A ce niveau de maigreur, le cheval perd ses muscles et sa force motrice, le pelage semble terne, les sabots sont sujets aux fissures. À long terme, la sous-nutrition a un effet néfaste sur ses performances, son système immunitaire et son organisme tout entier. Les chevaux trop maigres doivent donc absolument être pris en charge, et nourris qualitativement. Mais pour qu’il puissent reprendre du poids avec succès, il faut d'abord savoir pourquoi le cheval a autant maigri.


Pourquoi mon cheval maigrit ?

Identifier les causes de l’amaigrissement de son cheval

La première chose à faire, pour tout propriétaire de cheval maigre, consiste à rechercher la cause de son amaigrissement, et à la supprimer. Les causes les plus courantes pour un cheval trop maigre ne sont pas comme on a tendance à le penser la maladie ou la négligence, mais un apport en fourrage insuffisant en quantité, ou de mauvaise qualité.

Particulièrement en hiver dans une écurie ouverte, beaucoup de vieux chevaux vont perdre du poids parce que d’autres animaux de rang supérieur les chassent quand ils viennent s’alimenter, ou encore parce qu'ils ne peuvent pas mâcher aussi vite que des chevaux plus jeunes en raison de problèmes dentaires. Mais même des jeunes chevaux, vivant en box et en parfaite santé, vont perdre du poids si le propriétaire de l'écurie réduit la quantité de foin ou les nourrit avec du fourrage de mauvaise qualité.

Le rôle de la saison dans l’amaigrissement

La saison pendant laquelle un cheval perd du poids a également toute sa signification. Et il faut savoir que les causes peuvent être très diverses, particulièrement pendant l’hiver. En général, le problème disparaît pendant la saison de pâturage, et les chevaux reprennent du poids pendant l'été.

Toutefois, si un cheval perd du poids pendant la saison de pâturage, il faut s’inquiéter et chercher de l’aide.

Des carences alimentaires qui impactent sa santé

Quand un cheval est trop maigre, il lui manque des oligo-éléments essentiels, des minéraux et des vitamines. Ce qui peut entraîner des symptômes de carence et des maladies. Par ailleurs, ayant moins d'énergie disponible, il s'épuisera plus rapidement que d’habitude et ne sera plus aussi performant qu'un cheval bien nourri. Sa masse musculaire se réduira, et il ne pourra plus suivre son programme d'entraînement habituel. De plus, ses défenses immunitaires seront amoindries du fait de cette carence en nutriments, et le cheval sera donc moins résistant aux infections.

Les causes d’amaigrissement

Quand un cheval maigrit de façon soudaine, ou quand malgré vos efforts, votre cheval trop maigre n’arrive pas à reprendre du poids, différentes causes sont à envisager :

  • un fourrage en quantité insuffisante
  • un fourrage de mauvaise qualité
  • des problèmes dentaires (ou bien des dents qui tombent, ou repoussent)
  • un cheval qui mange trop vite, et va donc mal digérer
  • du stress
  • des douleurs
  • une maladie sous-jacente
  • l’ingurgitation de plantes non comestibles
  • des vers ou une infection parasitaire
  • un problème d’évincement en écurie ouverte avec des chevaux de rang supérieur
  • des poussées de croissance chez les jeunes chevaux
  • une forte consommation d'énergie, par exemple lors d'un entraînement intensif ou une mise en écurie en altitude
  • une négligence du propriétaire


Comment faire grossir un cheval ?

Le foin, la base de l’alimentation

La base d'une alimentation saine pour un cheval mince, ou maigre, est un foin de qualité. Servez-le lui en quantité légèrement plus élevée que d’habitude. Calculez la ration de foin à lui fournir quotidiennement en fonction de son poids cible (c’est à dire souhaité) : partez sur la base d’un kilo et demi de foin pour 100 kilos de cheval. Mais attention à la qualité : un foin avec des branches, grossier, trop volumineux ou élastique, ou qui a été fauché tardivement, ne pourra pas être absorbé par les symbiotes du côlon et ne sera pas utilisable par l’organisme du cheval.

Par ailleurs, les chevaux âgés ou ayant des problèmes dentaires ne mangent que peu de foin et n’arrivent pas à bien l’assimiler. Dans ces cas spécifiques, on utilisera des substituts au foin (bouchons de foin ou de luzerne, ou des granulés de foin ou d’herbe).

Des aliments concentrés pour un surplus d’énergie

En plus d’un fourrage grossier qualitatif, vous pouvez proposer en complément à votre cheval maigre des aliments concentrés, en petites portions. La quantité d'aliments concentrés qu'un cheval doit consommer dépend fortement de sa race, de son âge, de ses besoins et de son état de santé. Nous vous recommandons d'établir un plan de rationnement individuel avec le vétérinaire.

Important : distribuez sa ration journalière d’aliments concentrés en minimum trois, quatre ou cinq fois. Cela soulagera son système digestif. Pour les chevaux trop maigres, l'avoine est recommandée comme céréale ; elle est facilement digérable sans avoir à être écrasée. En outre, de l’orge ou du maïs peuvent être inclus dans son plan alimentaire. Après traitement hydrothermique, l'orge et le maïs sont plus faciles à digérer et à assimiler : des granulés ou des floconnés de ce type favoriseront une prise de poids plus rapide.

Nous vous recommandons également le produit Josera Senior qui est tout particulièrement indiqué chez les chevaux vieillissants en prévention de la perte de poids.

De l’huile et du mash

De l’huile, très calorique

L'huile est une bombe calorique souvent utilisée pour nourrir les chevaux maigres. Pratique, elle peut être facilement versée sur ses aliments concentrés. Attention cependant à ne pas surdoser... En grande quantité, l’huile n’est pas bien digérée et provoque des diarrhées. Une surdose ne permettra pas non plus de produire plus d'énergie. L’huile est utile pour la création de dépôts de graisse, mais n’aide en rien à la constitution de muscles. Ainsi il est recommandé d’administrer au plus 50 ml d'huile trois fois par jour, avec les repas.

Du mash, facile à digérer

Quant au mash (préparation à base de son de blé, de graines de lin et d'avoine broyée, cuits dans de gros volume d’eau), il est également conseillé pour les chevaux maigres, car particulièrement doux pour l'estomac des équidés. Le son de blé contenant beaucoup de phosphore, veillez à ne pas servir ce repas chaud plus de deux à trois fois par semaine : cela pourrait conduire à la déminéralisation des os du cheval. Servez-le en remplacement de sa ration de granulés une fois par semaine par exemple.

Nos recommandations pour votre cheval maigre :

  1. SENIOR

    26,90 €

    (1,35 € / 1 kg)
  2. SPORT PLUS

    31,90 €

    (1,60 € / 1 kg)


Mesures préventives et de santé

La vermifugation du cheval

Vermifugez régulièrement votre animal, car des vers peuvent introduire des substances toxiques dans le tractus gastro-intestinal. Celles-ci peuvent pénétrer dans l'organisme du cheval, et sont nocives pour le foie. De plus, les parasites présents dans l’organisme nuisent à l'utilisation optimale des nutriments. Mais même des chevaux vermifugés régulièrement peuvent être fortement contaminés par des parasites (dans de rares cas). Toutefois si votre cheval est contaminé, n'achetez pas n’importe quel médicament anti-vermifuge, mais choisissez-en un adapté au type de parasite présent.

Un bilan avec le vétérinaire

Si malgré ces mesures et ces changements d’alimentation vous ne voyez pas d’amélioration, allez consulter un vétérinaire. Il examinera votre cheval à la recherche d'éventuels problèmes de mâchoires et de dents, de maladies intestinales, infectieuses, de douleurs chroniques, d'inflammation et d'ulcère du système digestif.


Combien de temps faut-il pour retaper un cheval maigre ?

Commençons par la bonne nouvelle : d'une manière générale, il est plus facile de faire grossir un cheval maigre que de faire maigrir un cheval en surpoids. La mauvaise nouvelle : lui fournir la juste alimentation, celle qui correspond à ses besoins, est un processus qui prend du temps. Ce n’est pas immédiat ! Vous pourriez être tenté d’augmenter sa ration d’huile ou d’aliments concentrés pour accélérer le mouvement mais ce faisant vous ne feriez que surcharger son système gastro-intestinal, son foie et ses reins. A ne pas faire ! Et dans le pire des cas, ces actions précipitées peuvent avoir des conséquences dramatiques comme la fourbure du cheval par exemple.

En fonction de la gravité de la situation initiale, comptez environ six à huit semaines pour que votre cheval trop maigre reprenne du poids et ait meilleure allure. Cela sous-entend bien entendu que vous ayez traité la maladie sous-jacente (le cas échéant) et optimisé son alimentation de façon adéquate.


Froid et cheval âgé, des facteurs aggravants

Cas des chevaux âgés

Chez les vieux chevaux, la digestion ne fonctionne plus de manière optimale. Ils n’ont malheureusement pas besoin d’être malade pour maigrir et se maintenir en sous-poids. Par conséquent, il faut porter une attention supplémentaire à leur alimentation et leur fournir des aliments facilement digestibles. Leurs dents vieillissent aussi : pensez à effectuer des contrôles dentaires réguliers, à intervalles plus rapprochés.

Quand il leur manque des dents, ou si leur capacité de mastication est limitée, vous pouvez leur servir des épis, de la pulpe de betterave, du son de blé ainsi que de l'huile, ou de la levure de bière, avec modération. Comme les chevaux âgés mangent souvent plus lentement que leurs jeunes congénères, veillez tout particulièrement, en étable ouverte ou dans le paddock, à ce qu’ils ne soient pas chassés du râtelier à foin.

Les chevaux maigres souffrent-ils plus du froid ?

Les chevaux maigres supportent moins bien le froid que leurs congénères plus en chair ou plus dodus. Mais faut-il les couvrir par temps froid ? Pas nécessairement. Car dans ces conditions ils ne pourraient pas développer leur pelage d'hiver, ce qui ne ferait qu’aggraver le problème. Néanmoins, protégez votre cheval trop mince des courants d'air et de l'humidité : en l’installant dans un abri bien pensé par exemple, ou en lui mettant une couverture extérieure d’hiver imperméable.

D’autre part, sa litière n’est pas à négliger, elle doit être à la fois sèche et épaisse (apport suffisant de foin pour l’isoler du froid du sol).